Concept bordures GREENPARCK

En savoir plus sur le concept des bordures GREENPARCK

Les bordures GREENPARCK sont réalisées à partir de résine de haute qualité de premier choix.
3 % de bois sont intégrés, ce très faible pourcentage ne nuit aucunement à la pérennité de la bordure.
Il apporte après quelques mois d’exposition en extérieur la matité nécessaire à parfaire l’esthétique, notamment l’aspect planchette accolée.
Nous avertissons nos chers clients que l’adjonction de bois nous expose à d’éventuelles disparités de teinte, notamment entre deux lots de fabrication.

La longévité des bordures GREENPARCK est en permanence étudiée.
En effet, un chantier test élaboré en 2009, situé en Provence, met en situation un ensemble de massifs.
Ces derniers sont confrontés l’été à de fortes doses d’UV, d’eau lors d’arrosage fréquents et du gel de l’ordre de -12/-15° en période hivernale.
Un éclaircissement et une matité moyenne sont constatés conformément à l’attendu, mais aucun blanchiment n’est perceptible, les caractéristiques de
solidité sont inchangées.
C’est pourquoi nous pouvons sérieusement garantir nos produits 3 ans contre tout vice  de fabrication.

La pose :

  • Tout d’abord bien différencier le tour d’arbre T0800 des bordures modulaires ; seules les bordures peuvent s’assembler entre elles.
  • Un dispositif de clipsage permet l’assemblage des modules entre eux afin de faciliter la pose et la tenue définitive de la bordure est assurée par des
    agrafes GREENPARCK de 250 mm de longueur.
  • Il est conseillé d’utiliser une agrafe de chaque côté de l’assemblage.
  • Des traces de rouille peuvent apparaître rapidement sur les agrafes ; ce phénomène est normal. Il est conforme au cahier des charges, qui pour des
    raisons de protection de l’environnement, interdit un traitement anticorrosion après découpe.
  • Les bordures peuvent être sciées à l’identique d’un morceau de bois ; elles ne sont pas déformables à chaud.
  • Un élément de bordure GREENPARCK est constitué d’un rebord extérieur, d’une lisière et d’un bac de stabilisation.

Fig 1 : Application pour un massif de végétation vivace : le gazon est contenu à l’extérieur de la bordure par le rebord extérieur ; la matière fertilisante
           charge le bac de stabilisation, le géotextile est installé sous la bordure pour plusieurs années.
Fig 2 : Application pour une allée bordée de gazon :  le gravier charge le bac de stabilisation, le géotextile est installé sous la bordure.
Fig 3 : Application pour une allée bordée de massifs : la matière fertilisante charge le bac de stabilisation, le gravier de l’allée recouvre le rebord extérieur,
           un géotextile est placé sous le gravier.
Fig 4 : Application pour un massif de végétation annuelle : la configuration est identique à la fig 1, à l’exception du géotextile qui est installé sur le dessus
           de la bordure de façon à être remplacé tous les ans.
Fig 5 : Application pour un tour d’arbre installé sur le gazon : l’herbe est contenue à l’extérieur de la bordure par le rebord extérieur, la tonte en est
           facilitée.
Fig 6 : Application pour un tour d’arbre enfoui : Retenue par les collectivités.